AL -KHORAFI COMME JE LE CONNAIS

AL -KHORAFI COMME JE LE CONNAIS

Ali Asghar Mohammadi
Secrétaire Général Adjoint de l’UPCI

UPCI Bulletin No.17 Ete 2015

81617771-6469190


Feu Jassem Al-Khorafi était né en 1940 à Qibla près de Koweït. Il a fait ses études primaires à Bombay en Inde et ensuite à l’école Rawda  à Koweït-city ; et puis  au Collège Victoria à Alexandrie en Egypte. De retour au Koweït, il a poursuivi ses études à l’école supérieure de Shuwaikh. Il a terminé ses études supérieures à Manchester, en Grande Bretagne, où il a obtenu un diplôme en  administration en affaires.
Ffeu Al-Khorafi a servi l’Assemblée Nationale en tant que Président pour la période 1999-2011. Il a été membre de l’Assemblée lors des sessions de 1975, 1981, 1985 et 1996.
De 1985 à 1990, il était Ministre des Finances et de l’Economie. Il a également occupé plusieurs postes administratifs et exécutifs dans le secteur public.
Parmi les réalisations faites au cours de sa présidence de l’Assemblée nationale, nous pourrons citer entre autres, l’adoption d’un certain nombre de lois et de décisions cruciales, y compris l’octroi aux femmes koweïtiennes les droits politiques permettant leur candidature et élection  à la composition de l’Assemblée nationale; également l’amendement d’un certain nombre de circonscriptions électorales.


Depuis que j’ai eu le privilège d’assumer le poste de Secrétaire Général Adjoint de l’UPCI, à la suite de la confiance investie en moi par les augustes Parlements membres et par S.E. le Secrétaire Général de l’UPCI, Prof. Mahmud Erol KILIC, j’ai eu  la chance et l’opportunité de faire la connaissance des Présidents et membres de Parlements qui ont pris part à nos  conférences et réunions, et l’honneur de les rencontrer en marge d’autres rassemblements parlementaires auxquels ils ont participé.
L’un des personnages le plus remarquable avec qui j’ai eu l’honneur de travailler,  c’était feu Jassem Mohammad Al-Khorafi à qui nous devons beaucoup pour le succès de l’action de l’UPCI, et pour le rapprochement des peuples et des opinions de nos membres bien estimés.
En fait, j’ai connu et rencontré M. Al-Khorafi avant de joindre le Secrétariat Général de l’UPCI. Cependant, notre première collaboration en tant que Secrétaire Général Adjoint, c’était lors du Comité Ad hoc sur l’amendement du Statut de l’UPCI au Caire. Lors de cette réunion, feu Al–Khorafi a joué un rôle remarquable et constructif, tout en apportant son aide et ses contributions précieuses au travail de l’UPCI.
Nous devons lui rendre hommage pour tout ce qu’il a pu réaliser dans le domaine du renforcement de l’action parlementaire islamique commune ; et mettre l’accent sur ses positions bien connues et ses idées perspicaces en ce qui concerne l’unification des visions parlementaires face aux défis et difficultés auxquels était confrontée la nation islamique.
Feu M. Al Khorafi n’était pas seulement une personnalité koweitienne, il était également un personnage de l’Oummah Islamique. Sa position et son courage s’imposaient lors des circonstances les plus cruciales et difficiles lors des fora internationaux. Il était toujours prêt à offrir ses brillantes idées.
Dans le domaine public et l’action parlementaire, M. Khorafi était l’une des figures les plus connues. Il était le symbole parlementaire participant aux activités parlementaires pour plus de 28 ans, aussi bien au niveau islamique qu’international.
Il a assumé la présidence de plusieurs Unions parlementaires et a acquis beaucoup d’expérience au niveau pratique et travail humanitaire.   
Il avait le don d’inspirer beaucoup de bons sentiments à son peuple et à la nation islamique, de même qu’à tous ceux qui entraient en contact avec lui.
M. Al-Khorafi est considéré comme l’un des personnages les plus distingués de l’UPCI et l’UIP vu qu’il était un élément de ralliement des efforts parlementaire islamique en plus de sa disponibilité continue et permanente pour régler et surmonter les différences. Il a toujours joué un rôle louable pour résoudre les préoccupations de la région.
Nous nous souvenons, dans cette conjoncture, du rôle joué par feu Al-Khorafi en aidant une personnalité musulmane et arabe à occuper le poste de Président de l’UIP, c’est-à-dire Son Excellence M. Abdul Wahid Al-Radhi du Royaume du Maroc. Le feu Al-Khorafi représentait la modération et la rationalité, tout en étant une référence dans plusieurs domaines où les peules cherchent la sagesse et la clairvoyance. Il était connu pour son amour de travail national, de l’unité islamique et de soutien des causes humanitaires.
Le décès de M. Al-Khorafi, qui était en quelque sorte un pilier de l’action politique et parlementaire, est une perte pour le Koweït en particulier et pour l’Oummah Islamique en général ainsi qu’une perte considérable pour l’action parlementaire mondiale.
Je réitère encore une fois que l’UPCI a perdu une personnalité chère à tous ses membres. En vérité le Koweït et le monde arabes ont perdu l’un de leurs enfants le plus loyal. Sa mémoire restera pour toujours dans les âmes et cœurs de nos contemporains et de ceux qui ont vu ses positions nationale et islamique.