Communiqué à l'occasion de la Journée Internationale de solidarité avec le Peuple Palestinien

Communiqué à l

Communiqué de presse du Conseil National Palestinien à l'occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien.

Le Conseil National a appelé la communauté internationale à mettre en oeuvre sa large solidarité avec notre peuple pour finir à l'occupation israélienne et permettre à notre peuple d'exercer son auto-détermination et de retourner dans son pays, incarnant son État souverain national ayant Jérusalem pour capitale.

A l'occasion de la Journée internationale de solidarité avec le Peuple palestinien, adoptée par l'Assemblée Générale des Nations Unies le 2 décembre 1977 pour commémorer la division de la Palestine en deux États, le Conseil National, commémorant l'occasion, rejetant l'injustice, l'occupation et soutenant le droit de notre peuple à l'autodétermination, a exprimé sa reconnaissance à tous les États, institutions et mouvements mondiaux,

Le Conseil National Palestinien a souligné que la responsabilité première dans la mise en œuvre des résolutions sur la cause palestinienne de 1947 à aujourd'hui, est sous la responsabilité de l'ONU et de ses institutions.

Il n'est plus acceptable qu'Israël, «l'État occupant», continue de violer les lois internationales, avec le soutien et l’assistance totale de l'administration Trump, qui l'encourage à pratiquer le terrorisme, le meurtre, la détention et la construction de colonies sur le territoire de l'État palestinien, reconnu par l'Assemblée Générale des Nations Unies en 2012.

Le Conseil National Palestinien a souligné la capacité de notre peuple et de ses dirigeants à surmonter les difficultés et à faire face à tous les projets et plans visant à liquider la cause nationale et à nier les droits permanent au retour et à un État, et à trouver une solution à la colonisation qu’Israël et les États-Unis tentent de leur imposer en lieu et place des résolutions pertinentes de la légalité internationale. 

A cette occasion, le Conseil National Palestinien a appelé à punir l'État occupant israélien et son parlement "la Knesset" pour ses décisions et ses lois racistes légitimant ce système de discrimination raciale à l'égard de tous les non-juifs, qui se reflète dans ses dizaines de lois contraires aux lois internationales, conventions et principes des droits de l'homme.  

Le Conseil National Palestinien a souligné qu'il n'y aurait pas de paix, de sécurité ni de stabilité au Moyen-Orient avec la poursuite de l'occupation israélienne.  L’État occupant ne peut pas jouir de la sécurité tant que le peuple palestinien est soumis à l’injustice et à l’oppression.

La seule solution consiste à mettre en œuvre la solution des deux États en établissant un État palestinien avec Jérusalem pour capitale dans les frontières de 1967, et en appelant les pays du monde qui n’ont pas encore reconnu l’État de Palestine à le reconnaître et à contribuer à lui permettre d’accéder à son indépendance.

A cette occasion, le Conseil National a salué la détermination de notre peuple dans les territoires palestiniens, dans les camps de réfugiés et dans la diaspora, a appelé à unir les rangs et à mettre fin aux divisions. Le Conseil a également salué le mouvement de solidarité mondial, et notamment le mouvement de boycott mondial (B.D.S) (Boycott, désinvestissement et sanctions), qui rejette l'occupation raciale commise par Israël et la discrimination raciale exercée à l'encontre du peuple palestinien.

En rappelant le 71e anniversaire de la résolution 181, adoptée en novembre 1947, divisant la Palestine en deux États, le Conseil National souligne que cette décision injuste avait été prise contre la volonté du peuple palestinien, compte tenu des équilibres internationaux biaisés qui régnaient alors.

28/11/2018

www.palestinepnc.org