Washington poursuit son approche anti-Palestinienne

Washington poursuit son approche anti-Palestinienne

Le Conseil National Palestinien (CNP) a déclaré que la décision du département d'État américain de supprimer le nom de la Palestine et toute référence aux territoires palestiniens ou à l'Autorité Nationale Palestinienne, et les tentatives visant à supprimer sa description «occupé» de la liste des États sur son site électronique, est une continuation de sa politique agressive à l’égard des droits inaliénables du peuple palestinien à l’autodétermination, au retour et à l'établissement de son État indépendant, avec la ville d'Al-Quds pour capitale.

Dans un communiqué de presse, le Conseil National Palestinien a déclaré que cette décision américaine qui a suivi la décision d'arrêter d'utiliser le terme "territoire palestinien occupé", ainsi que le règlement de la législation, ne changera pas le fait que la Palestine est un État sous l’occupation et reconnu par les Nations Unies, et que les droits du peuple palestinien sont protégés par des centaines de résolutions adoptées par l'Assemblée Générale des Nations Unies et le Conseil de sécurité.

Le Communiqué a ajouté que l’État de Palestine est reconnu par 140 pays du monde et préside, pour l’instant, le Groupe des 77, et la Chine, qui est le plus grand bloc représentant les deux tiers de la population mondiale. La Palestine est également membre de plus de 150 organisations internationales, en ayant des accords bilatéraux avec la plupart des états du monde. Ce sont des faits qu'aucune décision américaine ne peut changer ou nier.

26-8-2019