Déclaration de Kampala

Déclaration de Kampala

Déclaration Adoptée par la 42e Réunion du Comité Exécutif de l’UPCI, Kampala, République d’Ouganda, - 1er Octobre, 2019, 2 Safar 1441.

Nous les Chefs et membres du Comité Exécutif de l’UPCI, participant à sa 42e Réunion, le 1er Octobre 2019, à Kampala, République d’Ouganda ;

Réaffirmant notre engagement à réaliser les objectifs et les principes fondamentaux inscrits dans le Statut de l’Union Parlementaire des Etats Membres de l'OCI (UPCI) ;

Guidés par les objectifs stipulés dans les Chartres de l’OCI et des Nations Unies;

Conscients de l'ampleur de la menace que représentent l'extrémisme, le terrorisme et l’intolérance envers nos sociétés et la stabilité de nos pays;

Constatant que le phénomène de la peur de l’Islam, connue sous le nom d’Islamophobie, a pris une tournure sérieuse en ce qui concerne les valeurs de tolérance, de paix et d’harmonie ;

Nous, par la présente:

  1. Réaffirmons le besoin urgent d’Unité de notre Oumma islamique en vue de surmonter et de faire face aux défis auxquels elle est confrontée actuellement, compte tenu de sa position entre les nations. Dieu Tout-Puissant dit : « Vous êtes la meilleure communauté, qu'on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah… ». Surat Al Imran- verset 110)
  1. Réaffirmons la centralité de la cause palestinienne pour notre UPCI, reconnaissant que c’est la question primordiale des Musulmans. De même, Réitérons encore une fois notre soutien à la détermination du peuple palestinien et à la lutte du brave peuple palestinien qui se bat pour 70 ans maintenant, avec l’héroïsme et bravoure, en quête de recouvrer ses droits légitimes à l’établissement de son Etat indépendant avec Al-Qods comme sa capitale;   Condamnons  les pratiques de l’occupation usurpatrice sioniste, ses méthodes sauvages et oppressives, ainsi que sa persistance à commettre des crimes contre le peuple palestinien, son sol et ses sanctuaires. Condamnons de même les menaces israéliennes et les tentatives israéliennes à contrôler des régions des territoires du Royaume Hachémite de Jordanie. 
  1. nous démarquons du phénomène de la peur de l’Islam, connu sous le nom d’Islamophobie, en particulier à l’aune des développements perturbants et recrudescents. Condamnons de même, les actes et activités des fanatiques commettent dans le monde. Demandons l’adoption d’une journée annuelle mondiale pour combattre l’Islamophobie et éradiquer la haine et animosité contre notre religion authentique. 
  1. Faisons appel aux dirigeants des communautés musulmanes et non musulmanes de promouvoir l'unité, la coopération et la coexistence pacifique des musulmans et des non-musulmans. Mettons en avant les questions majeures qui unissent leurs peuples en minimisant les points de divergence en faveur de la paix et la tranquillité.
  1. Prêchons pour l’avancement de la femme et de son statut. Promouvons leur autonomisation économique et leur offrons une protection maximale contre les effets de la guerre et de la pauvreté en leur fournissant de l’assistance humanitaire
  1. Condamnons le terrorisme sous toutes ses formes et exhortons tous les Etats et peuples dans le monde à s’engager dans une coopération constructive dans la lutte contre le terrorisme, et l’éradiquer et, à traiter ses racines profondes. Rejetons de faire le lien entre le terrorisme et une religion spécifique.
  1. Condamnons la décision récemment prise par le gouvernement indien sur Jammu et Cachemire, qui va à l’encontre des résolutions  internationales. Exigeons la mise en œuvre des Résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies qui reconnait et garantit le droit à l’autodétermination au Cachemiri musulman.

 

Demandons à l’Inde de mettre un terme à ses pratiques injustes dans la région, en particulier les détentions arbitraires, le blackout sur les communications et l’Internet et, le couvre-feu qui empêche la population y compris les femmes, les enfants et les personnes âgées et les malades d’accéder aux produits de première nécessité  de la vie.   

  1. Exprimons notre préoccupation en ce qui concerne la souffrance des millions de réfugiés musulmans, les migrants et le peuple déplacés à l’intérieur qui sont obligés de quitter leurs patries et régions. Faisons appel à tous les Etats musulmans, en particulier les organisations internationales, les organes altruistes et les institutions de la société civile de leur apporter une assistance nécessaire et urgente. C’est ce que notre religion authentique nous y incite : offrir un soulagement  aux nécessiteux et aider les peuples en détresse.
  1. Dénonçons avec force les violations flagrantes infligées à la minorité musulmane Rohingya au Myanmar, qui ont entraîné la fuite de centaines de milliers d'entre elles. Soulignons que la mission de l’UPCI auprès des réfugiés au Bangladesh considère que les événements survenus dans la région sont équivalents aux crimes contre l’humanité. Par conséquent, Appelons à des mesures internationales efficaces en renvoyant le dossier des crimes à la Cour Pénale Internationale, ainsi qu’à une protection internationale pour les centaines de milliers de personnes menacées de génocide. Demandons une aide humanitaire urgente à ceux qui ont migré vers les États voisins.
  1. Déclarons notre solidarité avec les Etats du Sahel, en particulier le Burkina Faso, le  Niger et le Mali qui souffrent de la conséquence de l’aggravation des opérations terroristes qui conduisent au déplacement et à la migration, dans la tourmente de la sécurité et des tragédies humanitaires, ce qui nécessite que tous les Etats des Parlements membres de l’UPCI soutiennent ces pays du Sahel dans leurs efforts pour combattre le terrorisme et d’apporter de l’assistance au peuple déplacé.
  1. Appelons au règlement des crises dans différentes régions du monde islamique par le dialogue, la négociation et des méthodes pacifiques, et soulignons la nécessité de recourir à la sagesse, à la raison et à la logique commune pour régler les différends, afin de garantir à nos peuples davantage de stabilité, de sécurité, de développement et de prospérité. Dans ce contexte, Soulignons la fraternité entre musulmans, ainsi que l’interdépendance, la solidarité et la compassion requises. « Les croyants, dans leur sincère affection, étant miséricordieux les uns envers les autres, compatissent  les uns envers les autres et sont comme un seul corps. Si un membre est touché, tous les membres réagissent avec ardeur et clairvoyance. »
  1. Réaffirmons notre volonté à contribuer efficacement aux véritables efforts internationaux en vue de protéger l'environnement et à lutter contre les déséquilibres climatiques et leurs résultats catastrophiques pour l'homme, la terre et l'avenir de l'humanité. Renouvelons notre soutien aux pays africains de l’UPCI touchés par la sécheresse et la désertification à plus grande échelle.
  1. Réaffirmons également la nécessité d'activer les travaux des comités de l'UPCI afin d'atteindre les objectifs de l'UPCI.
  1. Exprimons  notre gratitude et nos remerciements au Parlement ougandais pour son hospitalité généreuse et son accueil chaleureux, ainsi que pour son excellente préparation, son organisation et le soin apporté aux membres du Comité Exécutif depuis leur arrivée à Kampala.