La Nécessite de Faire Face à l’Islamophobie

La Nécessite de Faire Face à l’Islamophobie

Mot de l’Honorable Issaka SIDIBE, Président de l’Assemblée Nationale du Mali, Président de la 12ème Conférence de l’UPCI

Je remercie le secrétariat général de l’UPCI pour le choix porté sur ma personne pour me prononcer sur « la nécessité de faire face à l’islamophobie ». Je me dois de rappeler que la religion musulmane a toujours prôné des valeurs relatives à la paix, à l’amour, à la tolérance et à la solidarité qui sont, pour tout musulman, des vertus capitales, sans lesquelles, aucun vivre ensemble n’est possible.

Cependant, il est malheureux de constater que nous sommes actuellement dans un monde dont la quiétude est fortement perturbée par des sentiments islamophobes. De plus en plus, l’islamophobie est un sujet au cœur du débat sur le terrorisme. De multiples appréhensions sont forgées au sujet de notre religion et se manifestent par des hostilités et antipathies diverses envers l'islam et les musulmans. Le traitement de l’Islam dans certains milieux et par certaines personnes est source de discrimination injuste contre les religieux musulmans. Il dénote, sans doute, de la méconnaissance profonde par les intéressés des enseignements prodigués par l’Islam.

Je voudrais indiquer, à cet effet, que l’islam demeure une religion révélée dont les principes sont constants et nous servent de repères dans notre vie sociétale. C’est en s’écartant de ces fondements que des personnes malveillantes viennent à dénaturer les préceptes islamiques ou tombent facilement dans le piège de la radicalisation. Ainsi, au lieu de se soumettre à une norme religieuse, ces extrémistes préfèrent s’ériger eux-mêmes en autorités religieuses pour martyriser les paisibles populations. C’est pourquoi, il est nécessaire d’éviter tout amalgame entre l’Islam et le terrorisme pour ne pas renforcer les stéréotypes négatifs contre les musulmans. Ce sont les préjugés qui pénalisent bon nombre de nos frères et sœurs musulmans dans la recherche d’emplois, de logements, de transport et dans d’autres activités en lien avec leur insertion socioprofessionnelle.

Par conséquent, il est impératif de mettre urgemment un terme aux propos et actions islamophobes pour ne pas ternir l’image de l’Islam et de la Oumma.

Faire face à l’islamophobie, en promouvant les véritables vertus de l’Islam, doit être pour tout musulman un combat religieux de tous les jours.