DECLARATION DE LA 38e REUNION DU COMITE EXECUTIF,

SIEGE DU SECRETARIAT GENERAL
TEHERAN- REPUBLIQUE ISLAMIQUE D’IRAN
7- 8  OCTOBRE 2017
Nous, Président et membres du Comité Exécutif de l’UPCI participant à sa 38e réunion, tenue les 7-8 Octobre 2017 :

Réaffirmant notre respect quant aux objectifs et principes stipulés dans les Chartes de l’OCI et des Nations Unies ;
Guidés par le Statut de l’UPCI et la Convention de l’UPCI sur la Lutte contre le Terrorisme et l’Extrémisme adoptée par la 11e Conférence de l’Union Parlementaire des Etats Membres de l'OCI (UPCI), le 24 Janvier 2016 ;
Réaffirmant notre préoccupation quant aux causes des Minorités musulmanes dans les pays non-membres de l’OCI ;
Déclarons ce qui suit :
1.    Confirmer que les circonstances cruciales et complexes dans lesquelles vit le monde d’aujourd’hui nécessitent d’unir les visions, la coopération et la coordination de nos Parlements en vertu des principes nobles islamique qui nous incitent à coopérer dans le bien et la piété, et non dans le péché  et l’agression, en vue de confronter et surmonter ces circonstances pour que notre Oumma islamique glorieuse puisse réaliser ses aspirations pour la sécurité,  la paix, le développement et le progrès.
2.    Insister sur le caractère central de la Cause palestinienne, considérée comme la principale cause des Musulmans, et réaffirmer notre soutien à la fermeté et la lutte du peuple palestinien jusqu'à ce qu'il recouvre l’intégrité de ses droits sur l'ensemble du territoire national et se féliciter des efforts déployés et des mesures prises afin d'atteindre l'unité nationale palestinienne.
3.    Réitérer notre condamnation des pratiques des autorités israéliennes et de leurs méthodes barbares, oppressives et sauvages utilisées contre le peuple palestinien qui lutte et reste déterminé à recouvrer sa liberté et sa dignité.
4.    Saluer l'adhésion de l'Etat de Palestine à l'INTERPOL.
5.    Condamner le terrorisme sous toutes ses formes, pratiquées par les organisations terroristes, où que ce soit et Appeler tous les Etats du monde à faire preuve d’une coopération constructive pour lutter contre le terrorisme et remédier à ses causes profondes et les éradiquer.
6.    Attirer l’attention et Exprimer notre grande préoccupation face à la tragédie qui a frappé les Musulmans Rohingya au Myanmar, ce qui a contraint environ un demi-million d'entre eux à fuir leurs régions et à devenir des réfugiés et Demander l'arrêt des opérations militaires lancées par les autorités du Myanmar et les extrémistes bouddhistes contre les musulmans Rohingya et, leur accorder une assistance humanitaire. Demander également à tous les Etats musulmans de conjuguer leurs efforts avec la communauté internationale et les Etats qui exercent des pressions sur le gouvernement du Myanmar pour trouver une solution politique juste qui garantit aux Rohingya leurs droits légitimes, politiques et civils.
7.    Appeler également à apporter soutien aux minorités musulmanes dans les pays non-musulmans pour qu’elles exercent leurs droits fondamentaux et d'assurer leur jouissance de leurs rituels religieux ainsi que leurs droits politiques, économiques et civils.
8.    Exprimer notre préoccupation quant aux souffrances des millions de musulmans réfugiés, rapatriés et déplacés qui ont été forcés de fuir leur patrie et régions, ainsi que ceux vivant sous l’occupation sioniste et, Appeler tous les Etats islamiques en particulier les organisations internationales bénévoles et les organisations de la société civile pour leur apporter une assistance urgente et nécessaire.
9.    Souligner l’importance du rôle de l’UPCI dans la défense des principes et croyances de la Oumma, et dans la lutte contre l’islamophobie et la diffamation de la vraie religion et de ses symboles.
10.    Exprimer sa gratitude et ses remerciements à S.E. le Secrétaire Général de l’UPCI ainsi qu’aux personnel du Secrétariat Général pour la tenue de la réunion au siège du Secrétariat Général, et pour l’excellente organisation, la préparation et l’attention accordée à la présidence et aux membres du Comité Exécutif dès leur arrivée à Téhéran.